Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Luxe & Savoir-Faire

Le blog dédié aux précieux savoir-faire du Luxe, du Parfum et de la Mode.

Maroquinerie BARRETEAU : Le geste Made in France

Maroquinerie BARRETEAU : Le geste Made in France

 

La maison familiale a été créée près de Nantes en 1952.

Spécialisée dans les accessoires pour vélo (sacoches, selles…) à ses débuts, elle a rapidement élargi sa gamme vers les supports de communication (porte-menu, porte-revues, carte de vins…).

La maison se développe ensuite sur le segment de la chasse, qui représente moins de 5% du chiffre d'affaire aujourd’hui.

Forte de ces évolutions, l’atelier nourrit une belle polyvalence, qui se décuple aujourd’hui, notamment au travers des nombreuses collaborations avec des grandes maisons luxe, mais aussi des designers de tous horizons. Ce dont elle est fière car il s’agit là, aujourd’hui, du cœur de son activité.

Son bureau d’études lui assure une amélioration continue des savoir-faire et des techniques. La maroquinerie bretonne a d’ailleurs obtenu le prestigieux Label "Entreprise du Patrimoine Vivant" en 2015 pour la diversité des savoir-faire qu'elle détient et transmet aux jeunes générations, au sein de son atelier.

 

 

Et lorsqu’on échange avec la Maroquinerie Barreteau, l’on comprend vite que la polyvalence est bien plus qu’une résultante de son histoire. Elle fait partie intégrante de la philosophie de la direction.

Sa responsable de la communication, Janelle Duret, m’indique que les profils des artisans sont très divers.

« Certains sortent de CAP ou BAC Pro, d’autres sont ici en alternance et nous avons beaucoup de demandes ! Toutefois, nous en recrutons peu car nous souhaitons prendre le temps de former, d’accompagner chacun. D’autres encore, sont en reconversion et nous rejoignent par le biais d’un partenariat avec Pole Emploi.

Nous proposons à cette dernière catégorie, de réaliser un stage de découverte d’une semaine au sein de notre atelier. C’est l’opportunité pour eux de découvrir les différents métiers de la maroquinerie, comme la coupe, le piquage, le parage, le collage ou encore la teinte…  L’ensemble des pôles qui leur permettront de créer une pièce de A à Z. Ce stage peut déboucher sur une formation de 3 mois, toujours dans notre atelier. »

La piqûre

Vous perpétuez les mêmes gestes depuis des générations. Avez-vous, en parallèle, intégrer des innovations particulières ?

« Effectivement, nous perpétuons la noblesse du geste ancestral, bien que l’intégration d’innovations technologiques soit importante à deux niveaux. Par exemple, l’atelier utilise la coupe COMELZ. Il s’agit d’une machine numérique de coupe peut couper toutes sortes de matériaux (ex : toile siglé, cuir…)  avec autant de précision qu’un laser, grâce à une lame. Cet outil offre un gain de temps appréciable aux artisans.

La coupe numérique

Notre bureau d’études a également mis au point de nouvelles techniques de gainage et de mise en forme, qui nous permettent de produire des pièces de grande qualité et très résistantes. »

Concernant les matières premières, travaillez-vous à partir de cuirs innovants ?

« Oui, notre bureau innove aussi en termes de matières. Nous utilisons par exemple de la fibre d’ananas,  du cuir de champignon ou de raisin pour fabriquer des sacs. Ces cuirs végétaux sont, bien sûr, moins résistants que le cuir animal. Il reste des améliorations à apporter. Nous ne préconisons donc pas l’utilisation de ces matières pour le soulier ou les ceintures. Mais en termes de rendu, le résultat peut être vraiment très proche. D’autant qu’il est possible de les teinter, au même titre que le cuir animal. »

Bracelet en cuir de galuchat

Plus étonnant, la Maroquinerie Barreteau travaille la feuille de bois et la feuille de pierre ! (que l’on obtient en découpant un bloc de pierre avec un jet d’eau très puissant). Avec ces matières très innovantes, elle fabrique de petites pièces, telles que des porte-cartes. 

La feuille de bois
La feuille de pierre

Plus inattendus encore, les sacs en chambre à air de tracteur, avec bois ou cuir! 

Sac en chambre à air de tracteur et bois
Sac en chambre à air de tracteur et cuir

Au travers de vos collaborations aussi, vous apparaissez là où l’on ne vous attend pas…

Effectivement nous réalisons, en collaboration avec des créateurs, des luminaires, des objets d’art ou encore des paravents. L’important à nos yeux étant de collaborer avec des créateurs français, parfois européen. Cela fait partie de notre ADN. Notre atelier est 100% français et nous tenons à travailler avec des tanneries françaises par exemple.

Luminaires en fibre de verre cousus à la main
Piqure de la fibre de verre

En quoi diriez-vous que vous êtes différent des autres maroquineries françaises ?

Et bien je dirais que nous ne sommes pas seulement une maroquinerie !

Nous travaillons sur le design, le sport (cordes à sauter, boules de pétanques), l’habillage de bateau et fabriquons, entre autres, des coffrets pour de grandes maisons. Notre point fort est la diversité.

Poignée de porte en cuir
Coffret en cuir

Quel a été le plus gros challenge a réalisé pour votre atelier ?

Probablement la création d’un sac de golf, qui présente de très nombreuses pièces et surtout qui requière, de par sa hauteur, une machine à coudre particulière et rare, que nous avons ici à l’atelier ; une ‘machine à coudre pilier girafe’. Avec cette machine, le piqueur pourra réaliser sa pièce debout !

Quel est pour vous l’enjeu de la filière pour ces prochaines années ?

Pour nous, l’essentiel réside dans une relocalisation en France des savoir-faire, afin de pérenniser la filière. Nous le souhaitons pour tous les secteurs d’artisanat d’ailleurs, nous devons mettre en lumière le Made in France !

 

Un grand merci à la maison Barreteau, et en particulier à Janelle Duret, d'avoir accepté notre invitation!

www.barreteau.com

 

#barreteau #maroquinerie #luxeetsavoirfaire #luxe #artisanat #madeinfrance #savoirfaire

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article